Toulouse -Lautrec embrase le Grand Palais !


Toulouse-Lautrec Henri de (1864-1901). Etats-Unis, Chicago, The Art Institute of Chicago. 1928.610.

Outre les bordels et l’absinthe, le dandy Aristo Toulouse-Lautrec a croqué la belle époque, avec fougue, comme sa vie qu’il a brûlé par les deux bouts, emporté, à l’âge de 37 ans, par la syphilis.    

Alors, oui, son oeuvre, ce n’est pas que Montmartre ! C’est le propos du Grand-Palais, qui dévoile une scénographie sobre voire académique, réhabilitant l’artiste albigeois considéré à tort, comme un peintre mineur. 

Ce n’est pas loin de 225 œuvres à découvrir : De son passage  chez l’illustre naturaliste Cormon, au refus de sa première peinture au salon académique, en passant par ses affiches, peintures, portraits dédiés aux femmes, au Paris by night, et autres célébrités en vogue.

 27 ans après sa dernière retrospective en France, le Grand Palais, le musée d’Orsay et le Rmn révèlent une nouvelle dimension de son art. Alors adulé ou décrié, Henri de Toulouse-Lautrec reste l’un des précurseurs de la peinture du XXème siècle.

Le petit plus de l’expo : Les correspondances de Toulouse-Lautrec avec Manet, Degas, Forain et Ingres, rien que ça ! 

Infos Pratiques :

Au Grand Palais du 9 octobre 2019 au 27 janvier 2020. 

Plein tarif : 18 euros/ tarif réduit : 11 euros.

Grand Palais 

3, avenue du Général Eisenhower, Paris 8

Ouvert les lundis, jeudis et dimanches de 10h à 20h

Les mercredis, vendredis et samedis de 10h à 22h

NAG, une galerie pas les autres…

 

La réputation de cette jolie galerie d’art nichée non loin de l’avenue Victor Hugo n’est plus à faire. Un lieu au caractère singulier qui grâce à des expositions de qualité permet  d’appréhender l’art avec subtilité et délicatesse.

Une fois de plus, Natacha Dassault nous surprend avec sa dernière exposition intitulée #Quintessence. Elle continue d’explorer la créativité de plusieurs artistes en réunissant des tableaux, sculptures, installations, photographies et décoration design.

Une exposition qui présente les dernières réalisations de Ruben Alterio, les sculptures de Delphine Rodrigue, les photographies d’Olivier Dassault, les installations de Ghizlane Sahli et la céramique de Louiselio, le tout mis en scène avec le mobilier vintage et design de la galerie Stéphane Olivier.

Cette galerie qui s’ouvre aux autres navigue entre les acheteurs et les amateurs d’art qui savourent le plaisir simple et toujours renouvelé d’acquérir l’oeuvre d’un artiste. Hymne à la féminité et à la beauté qui nous entoure, l’art se décline sous toutes ses formes, Quintessence » propose une ballade poétique au coeur de la créativité où l’oeuvre d’art devient une empreinte de l’âme.

Jacqueline Bijou