Interdiction des feux de cheminées à Paris : Il n’y a pas le feu au lac !

 

La guerre du feu est déclarée ! Histoire d’echauffer les esprits, la dernière décision stupide en date qui devait s’appliquer en début d’année 2015 devait mettre un « Haro » définitif sur les feux de cheminées, à Paris et en Ile-de-France. L’étude d’ AirParif montrerait que le chauffage au bois jouerait un rôle non négligeable dans la production de particules fines : au moins 23%, soit autant que la pollution automobile. Cette étude ne suffira pas à ratiboiser des feux de cheminées existant depuis la nuit des temps. Il est interdit d’interdire, notre « feu » Jean Yanne  serait d’accord, l’écologie oui mais pas à n’importe quel prix !

Une intervention « Royal » immédiate 

Notre Ségolène Royal internationale ne fit pas long feu pour exprimer son courrou et sans langue de bois a affirmé : «Il faut être un peu raisonnable, je ne suis pas favorable à une société des interdictions. J’encourage en tant que ministre de l’Écologie le chauffage au bois. La France est quand même la quatrième forêt européenne […] il y a des poêles de chauffage au bois qui sont très performants». (d’ailleurs je vous recommande Bûches & Granulés, un expert en la matère). La flamme brûlera encore dans nos chaumières, c’est la Ministre de l’écologie qui déterminée, abrogera cette décision punitive.

Vive Ségolène ! Les feux de cheminée pourront encore « briller de mille feux ». L étude qui a mis le feu aux poudres sera rangée à tout jamais dans un tiroir et ressortie pour l’occasion en cas d’alerte à la pollution tel un fantôme…

Il ne faut pas faire feu de tout bois, pour eradiquer un mode de chauffage qui ne pollue pas vraiment plus que le nucléaire, le charbon, le gaz. C’est une atteinte à un art de vivre ! Flamber des fagots de bois et entendre ses crépitements langoureux, cela date de la guerre du feu au moins…

Le feu à travers les âges 

Le feu est un symbole puissant pour l’humanité, objet d’adoration d’un grand nombre de peuples et de tribus notamment dans les rites monothéistes. Synonyme de progrès, il a permis aux peuples de se nourrir, de développer leurs capacités intellectuelles avec la cuisson des aliments et de se chauffer naturellement pour vaincre les hivers rigoureux.

Le « feu chantant »

Alors, pourquoi s’enflammer et échauffer les esprits pour quelques amoureux et adeptes des feux de cheminées qui brûlent d’impatience, le soir venu, de se lover délicatement dans un plaid en regardant le spectacle fabuleux et les couleurs chatoyantes de l’embrasement du bois.

L’ecologie punitive n’aura pas eu lieu, « allumons le feu », un  plaisir auquel on ne renoncera pas !

Jacqueline Bijou

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *