La légion du « bonheur »

Comme le veut la tradition, le 1er janvier est l’occasion de « distribuer » et le mot est faible la plus haute décoration de la République. Une coutume touchée par la croissance, elle, ne terminera pas l’année avec des chiffres en berne. Nicolas Sarkozy surnommé « le décorateur de l’Elysée » fit la promotion de 829 personnes en 2012 contre 691 en 2014.

LEGION D HONNEUR CHIEN
 
Comme le veut la tradition, le 1er janvier est l’occasion de « distribuer » et le mot est faible la plus haute décoration de la République. Une coutume touchée par la croissance, elle, ne terminera pas l’année avec des chiffres en berne. Nicolas Sarkozy surnommé « le décorateur de l’Elysée » fit la promotion de 829 personnes en 2012 contre 691 en 2014.

 La légion dévoyée, prisée par des personnalités de tous genres 

Pourquoi cette course à la légion d’honneur ? Quel est cet engouement viral pour cette médaille ? Une « liste à la Prévert » s’impose pas loin d’un million d’épinglés avec de belles surprises comme Franck Namani, inconnu au bataillon, tailleur de costard sur mesure de notre précédent Président,  Stone & Charden et puis Mimi Mathy, le dernier cru en date. Connue sous le nom de « Joséphine Ange gardien »,actrice d’une fiction diffusée sur TF1, elle nourrit de bons sentiments, bravant généreusement des êtres cupides, méchants et arrive à réconcilier la terre entière. Un emploi fatiguant, certes, mais est-ce vraiment suffisant pour lui attribuer cette médaille, qui attend de ses « épinglés », d’autres vertus.

 Une médaille embourgeoisée qui en a gros sur le ruban

Un retour vers le passé s’impose, Napoléon Bonaparte créa cet ordre, en mai 1802 pour récompenser les mérites éminents , militaires ou civils rendus à la Nation. En quelques mots, de grands gaillards partis aux fronts défendre les couleurs de la France, des politiciens, des Généraux ayant effectué des actes patriotes. Même le Général De Gaulle, qui tenait à garder un sens à cette décoration, flairant l’imposture, décida d’agir, pour éviter qu’elle ne se galvaude, en vain…

La légion d’honneur a perdu son âme à force de  générosité indécente et de consensus mou. Devenue « hype », la « possèder » revient à avoir le dernier « it bag », un phénomène de mode qui touche autant  les VIP, les stars, les politiques…Tout le monde veut sa légion, se l’arrache à coup de piston et c’est « open bar ». L’idée étant de ne pas frustrer des vedettes en devenir, des artistes en bout de chaînes, des politiques avides de reconnaissance. A quand La légion d’honneur attribuée à Nabilla, dextérité oblige ? Ne riez pas, cela pourrait arriver plus vite que prévu !

Sand, Maupassant, Camus, Simone de Beauvoir, Georges Brassens et le dernier en date Thomas Piketty font figure de « punks anarchistes ». Avoir eu l’audace du refus, a rendu un instant la « sacralité » de cette médaille, son esprit d’antan. Une tendance contraire, rafraîchissante qui met en exergue à la fois la caducité imminente de cette « jolie breloque » ou l ‘espoir d’une possible réhabilitation. Espérons qu’elle ne sombre pas définitivement dans l’océan des cupidités !

Jacqueline Bijou

 

[column width= »12″ align= »center »]

[section_title align= »center » text= »Like & Share »]

[social_icon_wrap]

[social_icon type= »facebook » url= »https://www.facebook.com/pages/PoliticStilettos/1511463682464896″]
[social_icon type= »twitter » url= »https://twitter.com/Politicstiletto# »]
[social_icon type= »linkedin » url= »# »]
[social_icon type= »google-plus » url= »# »]
[social_icon type= »pinterest » url= »# »]
[social_icon type= »instagram » url= »# »]

[/social_icon_wrap]

[/column]

2 réflexions sur « La légion du « bonheur » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.